dimanche 27 novembre 2022

2ème lettre électronique CSA Ministériel

 

 

Edito

Dans un contexte de flambée des prix, la période actuelle est marquée, dans de nombreuses entreprises, par des luttes pour obtenir des augmentations de salaires, luttes qui s’avèrent souvent victorieuses.

L’Éducation nationale et ses personnels ne sont pas épargnés par les conséquences de cette inflation galopante. Les agent·es de catégories C et les précaires sont les premières victimes alors que les catégories A subissent également une baisse de pouvoir d’achat. C’est un inacceptable appauvrissement des agent·es de la Fonction publique.
…/…

Sommaire :

  • Du côté des luttes (voie pro,  secteur médico-social)

  • +10% pour toutes et tous… vraiment ?

  • Égalité professionnelle, un combat de tous les jours

  • La retraite c’est à 60 ans et à taux plein ! (vidéo)

  • Nos propositions, notre projet d’école et nos revendications

Lire la lettre électronique

dimanche 20 novembre 2022

Campagne nationale CGT éduc'action

 



Tracts nationaux

Pour nos salaires et nos retraites, pour l’égalité femmes-hommes Augmenter les salaires en revalorisant le point d’indice c’est redonner de la valeur à nos métiers. Nous avons perdu 21% de pouvoir d’achat depuis 2000. Face à l’inflation, ces mesures sont urgentes. Travailler pour moins de 800 euros net par mois comme les AESH, débuter sa …



Vidéos

   

vendredi 18 novembre 2022

Pourquoi augmenter les salaires ?

 


CSA Normandie 2022 : lettre d'info n°2

 



Les scrutins dont celui pour pour le Comité Social d'Administration de Normandie vont déterminer la représentativité de vos syndicats pour les quatre ans qui viennent. Dans cette période de nouvelles attaques contre l'ensemble des personnels de l'éducation ("nouvelles missions", précarisation, réformes du LP, du collège, nouvelles vagues de suppressions de postes...), il est très clair que le gouvernement exploitera un résultat qui pourrait servir ses objectifs de casse du service public et des droits des personnels.
L'offensive qu'il a lancé contre le lycée professionnel se révèle bien plus large car elle implique d'ors et déjà le collège ("Parcours Avenir") ou le LGT (à travers les BTS).
De même, le pseudo "nouveau contrat" associant nouvelles missions et hausses de rémunérations ne fait que révéler, toujours plus, le mépris institutionnel pour nos métiers.
Avec le ministère Blanquer, la CGT éduc'action a toujours été sans ambiguïté pour combattre et revendiquer, en nous appuyant sur un projet global pour le système éducatif et ses personnels : voir nos tracts nationaux. Face au nouveau ministre, aucune illusion, la même politique se poursuit et nous sommes là pour nous battre !
 
C’est pourquoi aux élections de décembre, votez et faites voter CGT Éduc’action pour renforcer vos droits, ne pas rester seul(e) et faire vivre un autre projet d’École : la profession de foi CGT éduc'action
Voter pour la CGT, c’est également donner à la CGT les moyens de vous représenter, de vous faire entendre et de vous défendre : la liste CGT éduc'action.

Comment voter ?

Le Comité Social d'Administration résulte de la fusion des anciens CTA et CHSCT. Il a donc des compétences très larges qui touchent tout le système éducatif et l'ensemble des personnels, quels que soient leurs statuts : consulter le document ministériel

Pour retrouver tous nos documents de campagne en ligne : lien vers support

Et toi, François-Xavier, pourquoi tu votes CGT Éduc’action ? (vidéo CGT éduc'action)


 

Et toi, Alia, pourquoi tu votes CGT Éduc’action ? (vidéo CGT éduc'action)


 

Et toi, Aurélie, pourquoi tu votes CGT Éduc’action ? (vidéo CGT éduc'action)

Et toi, Sophie, pourquoi tu votes CGT Éduc’action ? (vidéo CGT éduc'action)

Et toi, François, pourquoi tu votes CGT Éduc’action ? (vidéo CGT éduc'action)

Pourquoi augmenter les salaires ?


 





 Election CSA Normandie : la profession de foi CGT éduc'action

 

 

 

  

Election CSA Normandie 2022 : la liste CGT éduc'action

 







Le site national élections  


Communiqué de presse LP : L’ENRACINEMENT DE LA MOBILISATION

 Mutations



 Renforcer la CGT, je me syndique
 
 
Plus d'information sur nos sites et contact courriels :

 cgt-educ.syndicat@ac-normandie.fr

14@cgteduc.fr

27@cgteduc.fr

50@cgteduc.fr

61@cgteduc.fr

76@cgteduc.fr



Communiqué de presse : L’ENRACINEMENT DE LA MOBILISATION

 

17 NOVEMBRE : L’ENRACINEMENT DE LA MOBILISATION

 

La grève du 17 novembre a confirmé le refus massif des personnels de la réforme Macron de démantèlement de la voie professionnelle sous statut scolaire. Après le 18 octobre, c’est encore une grève très importante qui s’est déroulée. Le taux de grévistes a dépassé en moyenne 30 %. La colère et la détermination des personnels restent entières, ils et elles veulent conserver et renforcer le cadre national et public de la voie professionnelle sous statut scolaire. Si les cortèges ont été moins fournis, notamment en province, c’est parce que les formes de la mobilisation ont changé. Elles se sont exprimées le plus souvent par des rassemblements très nombreux devant les lycées professionnels car il s’agit maintenant d’ancrer la mobilisation dans les établissements.

C’est le signe que le mouvement s’inscrit dans la durée et que les quelques concessions de la ministre déléguée sur une mise en place progressive de la réforme n’ont convaincu personne. Elle se refuse toujours à faire un état des lieux sincère de la voie professionnelle, préférant vanter la désastreuse réforme Blanquer. Elle s’entête à présenter le modèle de l’apprentissage comme une solution miracle alors que c’est un mirage. Elle bredouille quand elle explique que plus de stages en entreprises, c’est plus de poursuites d’études, jusqu’à concéder que « des modalités peuvent être pensées autour de temps supplémentaires en amont du diplôme ou post diplôme ». Il s’agit donc surtout pour le gouvernement de rester flou et de gagner du temps, pour mettre en œuvre le pro-jet d’origine qui aboutirait à la suppression de 8000 à 10 000 postes.
D’ores et déjà, la CGT Éduc’action soutient toutes les initiatives des établissements mobilisés notamment contre les fermetures brutales décidées pour septembre 2023, à Paris comme dans le Grand Est. Elle encourage les personnels à élargir la mobilisation au-delà des seul.es PLP car c’est bien une mutation profonde du monde du travail qui s’opère à bas bruit et la société tout entière qui est concernée par l’avenir de cette jeunesse issue en grande majorité des milieux populaires.

C’est pourquoi elle appelle les personnels à multiplier les assemblées générales pour discuter des suites à donner à cette nouvelle journée de grève, y compris en envisageant la reconduction. Elle soutiendra dans la prochaine intersyndicale du 23 novembre l’appel à une semaine de mobilisation du 12 au 16 décembre pour construire une journée massive de grève en janvier. La CGT Éduc’action exige toujours le retrait de ce projet de contre-réforme.

Montreuil, le 18 novembre 2022

 

Télécharger le communiqué